dimanche 30 juin 2013

Irlande: "J'exige le droit d'être polygame"

Un musulman exige le droit de faire venir sa seconde épouse en Irlande.

Traduit librement de l'article de Patrick COOPER, IrishCentral.com 


Un musulman est allé en Haute Cour de Justice d'Irlande, exigeant qu'il soit autorisé à faire venir sa seconde épouse en l'Irlande.

Le natif du Liban, où la polygamie est autorisée, affirme que son mariage polygame doit être reconnu.

L'islam autorise 4 épouses au musulman.
Liam Egan, membre du Muslim Public Affairs Congress, a déclaré à l'Irish Sunday Times qu'il est victime d'une injuste discrimination: "Il est draconien de traiter cette famille ainsi".

"L'Irlande discrimine les musulmans qui veulent la citoyenneté en leur demandant de signer un affidavit [écrit dans lequel on déclare solennellement devant une personne autorisée par la loi]. L'Etat ne doit pas interférer dans les familles de cette manière. Cet Etat est silencieux sur les affaires d'adultère, mais du moment où vous essayez de faire quelque chose d'honorable en prenant une femme en mariage, serait-ce un mariage polygame, il ya un problème".

L'homme est entré en Irlande il y a quelques années et a demandé l'asile politique, qui lui a été accordé. On croit qu'il existe de nombreux autres cas similaires de polygamie qui attendent le verdict du tribunal. La loi britannique ne permet qu'à une seule femme d'émigrer légalement pour rejoindre son mari.

L'argument de Liam Egan est de dire que le coran permet aux musulmans de se marier et "d'aimer chacune d'elle de manière égale".

L'Immigrant Council of Ireland déclare l'affaire met en évidence la nécessité pour le gouvernement de traiter équitablement la question.


La encore, la France est bien lotie: en attendant que le statut du département français de Mayotte ne soit adopté en Congrès pour tous les autres départements, ce qui ne saurait tarder au rythme où vont les choses, la demande a été faite par ce département de légaliser la polygamie.

 Ce qui ne serait qu'une légitimation des très nombreux cas de musulmans d'origine sub-saharienne qui vivent (très bien) leur polygamie et perçoivent toutes sortes d'indemnités, y compris les allocations de femmes seules pour les 2ème, 3ème et 4ème épouses.





Chaque jour apporte sa (ou ses) reculade(s) face à l'islam de conquête, qui finira par triompher non pas par sa force, mais par la lâcheté et l'inconscience de l'Occident.

Birmingham: "Ici, c'est Zone musulmane"

Vous ne pouvez pas prêcher avec la Bible, ici c'est une zone musulmane.

(C'est ce qu'un policeman îlotier a dit à deux Chrétiens)

Traduit librement de l'article de Steve DOUGHTY et Andy DOLAN, Mail Online



Deux prédicateurs chrétiens ont été empéchés par la police communautaire de distribuer des extraits bibliques parce qu'ils étaient dans un quartier musulman.

Ils ont déclaré avoir été informés informés par un officier de police qui soutient la communauté musulmane qu'ils ne pouvaient pas prêcher dans ce quartier et que tenter de convertir des musulmans au christianisme était un crime de haine.

Le responsable de la communauté a également déclaré avoir dit aux 2 hommes: "Vous êtes prévenus. Si vous revenez ici vous allez vous faire battre, vous avez été averti".

Un agent de police qui était présent lors de l'incident qui s'est produit dans le quartier Alum Rock de Birmingham est également accusé d'avoir dit aux 2 prédicateurs de ne plus revenir dans ce district.

Un fait préoccupant, face à la multiplication de zones islamiques de non-droit.

Les prédicateurs, les Américains Arthur Cunningham et Joseph Abraham, exigent des excuses et une compensation de la part de la police des West Midlands.

Ils disent que le traitement qu'ils ont subi est contraire à la Charte des Droits Humains qui garantit la liberté d'expression religieuse.

Les prédicateurs, qui ont le soutien du groupe de pression The Christian Institute, disent qu'ils vont déposer une plainte au tribunal pour violation de leurs droits s'ils ne reçoivent pas d'excuses.


 l'officier Naeem Naguthney


Ils ont accusé l'officier Naeem Naguthney, de la Police Community Support Officier (PCSO), sorte de police communautaire et composées de membres civils de la police (sans uniformes), de se comporter d'une manière "agressive et menaçante. Une plainte a été déposée par leur avocat qui a déclaré qu'ils ont été interrompus alors qu'ils parlaient aux jeunes musulmans au sujet de leurs croyances.









M. Abraham, 65 ans, qui est né en Egypte de parents musulmans et s'est converti au christianisme, a déclaré: 

"Il nous a dit que nous essayons de convertir des musulmans au christianisme et que c'était un crime de haine.

"Il était très intimidant et très inquiétant que quelqu'un tenant ce type de propos et ce point de vue puisse devenir un agent de police, même de la PCSO.

M. Cunningham, 48 ans, un compagnon missionnaire baptiste américain, a déclaré: 

"Il s'est rendu compte que nous étions Américains et il a alors commencé à déblatérer à propos de George Bush et la politique étrangère américaine.

"Il a dit que nous étions dans une zone musulmane et n'étions pas autorisés à diffuser notre message chrétien. Il a dit qu'il allait nous emmener au poste de police.

M. Cunningham a ajouté: 

"Je suis stupéfait que les policiers soient si nonchalant. Ils semblent se contenter de ne pas dire clairement que ce que nous faisions était parfaitement légal. Ici, c'est [encore, mais pour combien de temps] un pays libre et le fait de suggérer que nous étions coupables d'un crime de haine pour répandre la parole de Dieu est scandaleux.



Les 2 prédicateurs, Arthur Cunningham (à gauche) et Joseph Abraham (à droite)



M. Naeem Naguthney, 30 ans, a été recruté comme agent de soutien communautaire l'an dernier après avoir été au chômage pendant huit mois.

Plus tôt dans l'année, il a eu un rôle de premier ordre lors d'une conférence donnée pour le lancement de la branche West Midlands de l'Association Nationale de la Police Musulmane. Il a donné une lecture du Coran devant le public qui a ensuite écouté une intervention enregistrée de Gordon Brown, un discours du ministre du Home Office Tony McNulty, et la contribution de plusieurs directeurs de police.

M. Naguthney a refusé toute discussion.

Son frère, Nadeem, a déclaré: 

"Naeem est un homme de la communauté, c'est pourquoi il a rejoint la police."

Le quartier Alum Rock de Birmingham était au cœur d'une enquête sur le terrorisme l'année dernière, qui a pris fin avec la conviction du résident local Parviz Khan de comploter pour kidnapper et décapiter un soldat britannique.

Un évêque de l'église anglicane, le révérend Mgr Michael Nazir-Ali, a prévenu récemment qu'il est difficile pour les non-musulmans de vivre et de travailler dans certaines zones où les radicaux et les religieux tentent d'imposer un caractère islamique.

Un porte-parole de la police de West Midlands a déclaré qu'une enquête sur la plainte avait conclu que le PCSO avait agi "avec les meilleures intentions" quand il "est intervenu pour désamorcer une dispute entre deux groupes d'hommes" [langage typique de dhimis].

Selon une déclaration, "À la suite de cette enquête, le PCSO a donné des indications sur ce qui constitue un crime de haine et des conseils sur le style de communication".


Une manière de dire que le droit britannique sur cette portion de territoire ne s'applique plus, et que c'est la Charia Ismaiya toute triomphante qui règne.


Pas d'inquiétude: en France aussi, nous aurons bientôt ce type de milices. Il ne faut pas désespérer, la première brigade de Gendarmerie Nationale Musulmane est pour demain? Le reste suivra, et la question qui se posera sera de savoir si les heueux élus verbaliseront en français ou seront autoriser à utiliser une ou d'autres langues(s).


L'islam a déclaré la guerre à l'Occident, mais l'Occident ne le sait pas encore.

Les chiites importent la charia à Manchester


Comme le rappelle cet article du Huffington Post, les musulmans chiites fêtent le martyre de Hussein, le petit-fils de Mahomet (fils d'Ali et de Fatima). Cette fête, la Achoura, est célébrée le 10ème jour du mois lunaire de muharram, le 1er mois du calendrier lunaire musulman.
Oui, les musulmans en sont encore au calendrier lunaire, et ils ne sont pas prêts de changer, vu que c'est un leg intemporel d'allah, leur faux-dieu.
La Achoura marque le martyre et la mort de Hussein, petit-fils de Mahomet (fils de Ali et de Fatima, la fille de Mahomet) et consiste principalement pour les chiites en séances d'auto-flagellation. 
La mort de Hussein est l'événement qui a conduit à la scission de l'islam entre les deux sectes, les chiites et les sunnites.

On pourrait dire que tant que ça se passait chez eux, ils sont libres et adultes,(quoique les enfants aussi sont poussés à participer à ces "fêtes" cromagonnesques). Mais aujourd'hui que la Charia Islamiya s'installe progressivement en Europe sans susciter aucune réaction, les chiites auraient bien tort de se priver de l'activité favorite de tous les musulmans: verser le sang. En l'occurrence, dans ces séances, il ne s'agit que de leur sang. Je pense à ces appels répétés des hôpitaux et des banques du sang, partout dans le monde, qui lancent sans cesse des cris d'alarme pour qu'on fasse des dons et sauver des vies.

Vidéo: Auto-flagellation de musulmans chiites



Cette scène ne se déroule pas à Islamabad, Téhéran, Kerbala, ou Bassorah, mais à Manchester.
Bientôt près de chez vous, à Paris, Bruxelles, La Haye, Copenhague, Berlin, Berne, Rome et Madrid.

L'islam a déclaré la guerre à l'Occident, mais l'Occident ne le sais pas encore.

Crimes d'honneur - 7/8 - France - Journalisme: analyse de l'enfumage

France: adolescente victime d'un crime d'honneur

Par AFP le 10.07.2009 à 14:25

http://www.lesquotidiennes.com/soci%C3%A9t%C3%A9/france-adolescente-victime-dun-crime-dhonneur.html


"Un jeune homme de 17 ans a été inculpé pour avoir étranglé sa soeur avant de brûler son corps dans une cave de la banlieue de Lyon (centre-est) et les enquêteurs tentaient vendredi de comprendre les mobiles d’un possible "crime d’honneur".


Une amie proche de la victime, le 10 juillet 2009 à Oullins, lors d'un
rassemblement en hommage à  la jeune femme.
AFP - photo Philippe Merle


En dehors de la contradiction contenue dans la phrase: 'Les enquêteurs tentaient vendredi de comprendre les mobiles d’un possible "crime d’honneur'"  révélatrice de la manière dont nous informent nos journaleux, ici la "prestigieuse" Agence France Presse, je  vais juste relever ces 3 phrases et essayer de les analyser:


1) Le jeune homme, Mohammed, a été inculpé pour "homicide volontaire" et écroué jeudi. Il "nie les faits" et "reste muré dans son silence", a déclaré à l’AFP le procureur de Lyon Xavier Richaud, appelant à la "plus grande prudence" sur un éventuel mobile lié à la religion musulmane du suspect.


D'entrée, on a droit à la phrase qui clot toute discussion: si on veut être "prudent", il ne faut surtout pas parler d'islam! 

La même phrase utilisée indéfiniment, pour dédouaner l'islam de tous les crimes commis en son nom, dans la plupart des cas aux cris de "allah-ou akbar" (remarquez que j'ai décidé de ne plus mettre de majuscule à allah, ce faux-dieu ne la mérite pas).

Les Etats-Unis ont une culture de l'information beaucoup plus libre et bien différente de ce que nous servent nos plumitifs européens, je prendrai donc mes arguments chez l'oncle Sam (pardon: l'oncle ... Hussein):

- L'administration Obama a reçu l'ordre formel et officiel de bannir du langage lié aux attentats les termes "musulmans" et islam. Un rapport de l'US Department of Homeland Security (DHS) le dit clairement: "les actes de terrorisme sont des crimes ordinaires non connectés à l'islam".  Fermez le ban.

  
- Comme le souligne Daniel Pipes, le  volumineux rapport d'enquête sur le massacre de Fort Hood par le major Nidal Malik Hasan conclut de manière ridicule à "de la violence au travail". Un carnage qui a fait 13 morts et 43 blessés, aux cris de "allah-ou akbar", classé comme un vulgaire accident du travail.  L'article de Daniel Pipes parle d'aveuglement et revient sur quelques crimes qui ont tous en commun d'être perpétrés par des musulmans, au noms de l'islam et souvent aux cris de "allah-ou akbar" et qui sont finalement attibués à toutes sortes de raison, sauf la raison religieuse.

Les latitudes changent, le discours reste le même: nos dhimmis ont appris la même leçon, ils l'ânonnent sans répit. De ce côté de l'Atlantique comme de l'autre, nos benêts, idiot utiles dhimmisés, ne connaissent pas d'autre rengaine.


2) "On reste toujours dans l’indétermination du mobile et on ne peut pas dire aujourd’hui que c’est parce que sa soeur sortait ou parce que lui-même était religieux", a souligné M. Richaud.

Il s'agit d'une famille musulmane, donc si on a lu le coran, on sait que toute femme, jeune ou vieille, ne peut sortir seule, sans son "mahram", sorte de tuteur, qui ne peut être qu'un membre de sa famille, soit le mari, soit un autre homme avec qui elle ne peut pas avoir de relation sexuelle. Problème réccurent chez les musulmans, tout est ramené au sexe et à la "pureté" de la femme, et qui fait son malheur.
Un morveux de 10 ans peut être le mahram de sa soeur plus âgée, de sa tante, de sa mère ou de sa grand-mère, et lui servir de tuteur légal quand elle sort. La femme est ainsi mineure à vie et sous la dépendance du derniers de ses rejetons.
Il en est ainsi de cette pauvre fille, qui se trouvait comme toutes les musulmanes, sous l'autorité de n'importe quel mâle de sa famille. 


3) Le père du jeune homme a rejeté l’idée qu’il ait pu être influencé par la "religion", car "il ne faisait jamais de prières", a-t-il expliqué au journal régional Le Progrès, déclarant aussi que "si c’est lui, il doit payer".

Bel exemple de taquiya, mais elle se retourne contre la famille car admettre que l'acte n'est pas lié à la religion parce que cet assassin ne faisait pas ses prières, c'est reconnaitre que l'islam est bien la source de toute cette violence. 

Ce que l'Occident accepte sur son sol: des traditions venues du Moyen-Âge, la déculturation et la transformation de la société par l'invasion de peuplement, le muselage de la pensée et de l'expression, la criminalisation de toute parole dérangeante. C'est le projet de nos dhimmis. La reconquista de l'Occident n'est pas pour demain.



samedi 29 juin 2013

Violence chez les musulmans ouïghours de Chine.



Comme les Rohingyas de Birmanie, comme les arabo-terroristes de Gaza, ils sont à l'origine des violences, ils provoquent, violent et tuent sans distinction femmes, enfants, vieillards, ou s'en prennent aux symboles de l'Etat. Et en cas de réplique, ils crient au scandale, au génocide, en rameutant tous les bien-pensants, en premier lieu le Machin ONU.

Mais la Chine communiste n'est pas Israël, les Chinois ne se laissent pas faire par cette minorité conquérante, poussée une fois de plus à se révolter par les émirats du Golfe et leurs pétrodollars, qui jouent un jeu qui finira par causer leur perte, tôt ou tard.

Extraits de l'article du Daily Mail Online du 29/06/2013


"Au moins 27 personnes ont été tuées après l'attaque d'un commissariat de police et d'un bâtiment gouvernemental par une foule armées de couteaux en Chine occidentale.
La "populace" (mobs) a poignardé plusieurs  personnes et mis le feu aux voitures de police, déclare l'agence d'état.
17 personnes tuées avant que la police n'abatte 10 des assaillants.
L'émeute aurait éclaté à 6 heures (heure locale) dans la région rétive du Xinjiang.
Cette région de l'ouest, isolée, abrite une importante minorité musulmane ouïghoure."


"Au moins 27 personnes ont été tuées après que le gang armés de couteaux aient attaqué un poste de police et un bâtiment du gouvernement local, dans la région reculée de l'ouest de la Chine, selon les médias d'Etat.
L'agence Xinhua a déclaré que les monstres de la région du Xinjiang - qui abritent une importante minorité musulmane ouïghoure - ont investi des bâtiments dans le canton de Lukqun vers 6h, heure locale, ils ont poignardé des personnes et mis le feu à des voitures de police.
Neuf policiers et gardiens de sécurité et huit civils ont été tués avant que la police n'ouvre le feu sur les assaillants, laissant 10 morts, selon les déclarations des responsables du Parti communiste régional.
De nombreux Ouïghours, musulmans turcophones sunnites, s'irritent de ce qu'ils appellent les restrictions du gouvernement chinois sur leur culture, leur langue et leur religion.
Tandis que la La Chine indique qu'elle accorde aux Ouïgours des libertés "étendues" et les accuse de séparatisme.
La région du Xinjiang est gouvernée par l'ethnie majoritaire Han. Elle a été le théâtre de nombreux incidents violents au cours des dernières années."



Il faut s'attendre à ce que ce scénario se répète bientôt partout en Europe occidentale. Peut-être dans très peu de temps. Si celà se produit, il faudra leur envoyer la brigade islamique de la Gendarmerie Nationale pour rétablir l'ordre. Le capitaine-aumônier Mohamed-Ali Bouharb ne devra pas oublier de prendre avec lui son exemplaire du coran pour rétablir l'ordre.


L'islam est en guerre contre le monde, mais le monde ne le sait pas encore.


vendredi 28 juin 2013

Crimes d'honneur - 6/8 -Tradition islamique marocaine



Tradition islamique marocaine 


1) Maroc

Une jeune fille marocaine, mariée de force à son violeur, se suicide

RABAT (© 2012 Afriquinfos) - Selon le journal local de Larache (au Nord du Maroc), Al Massae, une marocaine de 16 ans s’est donnée la mort samedi dernier en ingérant de la mort-aux-rats. Elle a commis ce geste désespéré après avoir été obligée de se marier avec son violeur, de 10 ans son aîné. (Par Calypso Thiel)



Pour éviter la « Hchouma », le déshonneur, la famille de la  victime et la famille du violeur se sont entendues sur un mariage  pour que l’affaire ne s’ébruite pas. La jeune fille a subi dès lors des  maltraitances de sa belle-famille et de son époux.

Elle n’a pu trouver aucun soutien auprès de sa propre famille, ni auprès des autorités puisqu’au  Maroc, la loi permet à un violeur d’être exempté de toutes sanctions s’il se marie avec sa victime.


Il n'est plus question que de "hchouma", de déshonneur et de honte. Déshonneur et honte bien sûr uniquement sur la famille de la victime, pas sur l'agresseur. En Islamie, c'est la seule manière de réparer ce double crime, puisqu'il s'agit d'un viol, et d'un viol sur une mineure de 16 ans. Car la loi ne prévoit pas de punir le violeur, non, grâces soient rendues à allah. Il suffit juste à la victime d'accepter de passer le restant de ses jours avec son bourreau. Ce n'est pas bien compliqué.

La loi marocaine qui permet ces monstruosités est copiée sur la loi d'allah, léguée par un obsédé sexuel schizophrène à 1,5 milliards de ... j'hésite à écrire "humains": on peut violer une femme, quand on veut et comme on veut, elle est à considérer comme du bétail, ou pire: comme un champ de labour, c'est dans le coran; et on peut se marier et avoir des rapports sexuels avec une gamine-champ-de-labour, dès lors qu'elle atteint l'âge de 9 ans, c'est Mahomet qui a laissé la tradition.

Mais au lieu de s'estimer heureuse que sa famille soit lavée de la "Hchouma", même si son corps est meurtri, cette égoïste a préféré se suicider. Causant ainsi une autre "Hchouma" à ses parents, inconsolables non pas de sa mort mais de la honte qu'occasionne sa mort et que plus personne ne pourra effacer. Preuve que ces filles et ses femmes de musulmans sont ingrates. Mahomet ne s'est d'ailleurs pas trompé à leur sujet, qui dit d'elles qu'elles sont perverses et mettent de la mauvaise volonté à satisfaire les moindres désirs de leurs Maîtres, les hommes. Non, Mahomet ne peut pas se tromper, lui qui a dit avoir vu l'enfer, et qu'il est peuplé majoritairement de femmes. Toutes des ingrates!


2) Pays-Bas

Une mère d’origine marocaine a tué sa fille à coups de couteau

"L’incident a suscité l’émoi au sein de la communauté marocaine qui craint une récupération politique par l’extrême droite. [...] La jeune marocaine de 16 ans, victime d’un crime d’honneur, a été poignardée à mort par sa mère [...] ".


La manière dont le blogueur marocain nous présente ce drame est très significative de l'importance accordée à la femme dans l'islam: il ne s'agit pour lui que d'un "incident"

Il s'agit encore une fois d'une "famille traditionnelle qui vit selon les règles de l'islam". On met à chaque fois cet argument en avant, pensant peut-être donner des circonstances atténuantes. Alors que c'est le contraire: l'argument ne fait que démontrer que le problème vient bien de l'islam. 
Dès qu'une jeune fille veut vivre "à l'occidentale", elle devient une paria qu'il faut éliminer avant qu'elle n'occasionne une "hchouma". Elle est née en Occident, elle a toujours vécu en Occident, elle voit la manière de vivre des occidentaux, mais on lui impose de vivre comme au Yémen, en Egypte, en Algérie ou au Maroc. 

Comme à chaque fois, les mêmes platitudes aberrantes sont mises en avant: "les causes ne sont pas claires et sont à prendre avec beaucoup de réserves", nous dit-on cette fois!

Le fond du problème est pourtant là: l'islam n'autorise en aucun cas une musulmane à se marier à un non-musulman, quel qu'il soit. Encore moins à avoir une aventure, une relation. Toutes relations quelles qu'elles soient en dehors du mariage sont bien sûr catégoriquement interdites, elles sont punies de lapidation à mort. 

Les hypocrites musulmans, dont leur représentant, nous disent que "l'incident - ils insistent sur le mot - suscitent une grande consternation": la taquiya les empêchent de dire que s'il s'était agi de leur propre fille, ils en auraient fait autant, tandis que leur seule crainte n'est pas la multiplication de ces actes, mais "une récupération politique par l'extrême droite". Bien évidemment!

La charia s'installe tranquillement en Europe et tisse sa toile, elle s'impose peu à peu à tous. Les Européens regardent stoïquement, seuls quelques uns s'en indignent. Les autres continuent de dormir sur leurs deux oreilles, comme on dit. 

L'islam a déclaré la guerre à l'Occident, mais l'Occident ne le sait pas.

jeudi 27 juin 2013

Les terroristes sont musulmans. Mais on ne doit pas le dire !

Nos politicards nous prennent pour des c... ! Oui, c'est confirmé! Quand les terroristes sont tous ou presque d'origine moyen-orientale et musulmane, des traitres trouvent choquant de le dire. Il faut leur inventer des terroristes là où il n'y en a pas, des terroristes occidentaux, extréme-orientaux, latino-américains, etc, pour leur plaire. Sinon, on est racistes! Oui, l'amalgame a encore bon dos, avec ces dhimmis. 

Pour eux, il faut "diluer" l'islam pour qu'il passe inaperçu, malgé tous les crimes horribles dont il est coupable à travers toute la planète. 



Raciste ou réalité ? Un membre du Congrès de Seattle veut retirer une affiche du FBI représentant des terroristes.

Traduction très libre de l'article de ERIC WILKINSON paru dans KING FIVE News 


Dans la guerre mondiale contre le terrorisme, l'information est essentielle. Une partie infime du public qui accède à l'information peut être déterminante dans le succès d'une opération et permettre ainsi de sauver de nombreuses vies. 

C'est pourquoi le FBI a déployé une nouvelle campagne de publicité sur les panneaux publicitaires et sur les autobus. Il montre les visages des 16 terroristes les plus recherchés de la planète. 

Le problème est que, aussi incroyable que cela puisse paraître, les bien-pensants trouvent que ces terroristes ne sont pas représentés à leur avantage. Ils disent qu'ils sont représentés d'une manière peu flatteuse.

Parce qu'il convient de présenter un tueur sous son aspect le plus avantageux. Le monde tourne vraiment à l'envers!

"En regardant les photos, on constate que ceux qui y sont représentés sont tous d'une seule couleur", a déclaré un membre du Congrès Jim McDermott, de Seattle. McDermott a donc demandé au FBI de retirer les affiches, qu'il qualifie de "raciste" car il n'y a pas de personnes blanches.

Ce renégat ajoute que "les terroristes sont de toutes formes, de toutes tailles et de toutes couleurs et si on veut parler de terroristes, alors il ne faut pas seulement parler de personnes à peau brune".  

Il reproche donc au FBI de ne pas avoir inventé des terroristes blancs (ou peut-être Mongols ou Japonais, ou Lapons, pourquoi pas? Ou Irlandais, parce qu'il faut aussi des rouquins!) pour accompagner les musulmans, qui sont pourtant quasiment seuls sur terre à vouloir éradiquer tous ceux qui ne sont pas comme eux, et même ceux qui professent le même dogme satanique qu'eux. 

"Combien de visages blancs étaient représentés sur l'affiche?" ajoute encore ce dhimmi idéal. À vrai dire, il y a au moins un, de blanc, mais, manque de chance, il s'appelle Omar Hammami! Le FBI le présente comme originaire de l'Alabama, mais il est difficile de dire qui il est derrière sa barbe et son turban. L'affiche montre également trois hommes d'origine asiatique. Sur les 32 personnes figurant sur cette liste de terroristes les plus recherché du FBI, seulement six ne sont pas d'origine moyen-orientale. 

Certains disent que l'affiche n'est pas raciste. C'est la réalité. "Si ce sont les visages du terrorisme, vous devez faire avec, ce n'est que vérité", a déclaré Dale Cavanaugh après avoir vu l'annonce. Aussitôt traité de raciste par le sénateur des musulmans, McDermott. 

Pour le moment, ce vendu, traitre à son pays, n'a pas eu de réponse du FBI. 

L'islam a déclaré la guerre à l'Occident, mais l'Occident ne le sait pas encore: il continue de porter au pouvoir des traitres et des dhimmis qui finiront bien par céder leurs pays aux adeptes de la Charia. 

mercredi 26 juin 2013

Les musulmans préparent une guerre chimique en Europe.

Dernières nouvelles: des chasseurs de primes musulmans, y compris un professeur d'Université du Surrey (Grande-Bretagne), promettent une guerre chimique contre les "infidèles".

Traduction libre depuis le blog themuslimissue.

Pourquoi un pays serait assez fou pour importer des musulmans avec des hauts degrés de connaissance sur les produits chimiques, et de leur donner des emplois et des capacités de recherche?
Quatre musulmans d'un groupe basé en Angleterre appelé Réseau socialiste islamique (ISN) en vertu d'un blog nommé UnionStarNetwork.wordpress.com ont commencé à émettre des avis de récompenses allant jusqu'à 1,1 millions de dollars à ceux qui donneraient les noms, photos et adresses des blogueurs et des utilisateurs de Facebook anti-djihad (anti-musulmans). Après un examen plus approfondi, leur activité en ligne semble être liée à des armes chimiques et à l'obsession de la guerre biologique avec la promesse que tout cela est en cours de préparation contre les "infidèles. C'est peut-être pas une coïncidence que le fondateur du groupe, Réseau socialiste islamique, est un professeur iranien à l'Université de Surrey, Adel Sharif, spécialisée dans l'ingénierie chimique. Certains produits chimiques sont répertoriés avec les prix sous «projets terminé" plus bas sur cette page. Nous pouvons ajouter d'autres informations que nous acquérons. Regardez les détails sur l'affiche que nous avons découverte ci-dessous:

ban-islam-site-voulu-poster-1
Une des nombreuses offres de paiement à l'information sur les blogueurs contre-djihad. Ci-dessus, une promesse d'une récompense 1.100.000 dollars pour toute information sur l'admin de la page facebook de Ban-Islam posté sur un blog par le réseau social islamique ISN du professeur Adel Sharif. Sharif s'avère être le fondateur du Réseau socialiste groupe islamique (ISN). Mais d'où proviendraient ces énormes quantités d'argent offertes en prime?

Les musulmans Derrière les menaces et les offres de primes
Jusqu'à présent, quatre musulmans ont été trouvés pour être derrière les menaces et les primes offertes sur les têtes des blogueurs contre-djihad et les utilisateurs de Facebook, initialement découvert par accident par Jeremy Silbert sur ​​son blog charia dévoilé . Mais il ne s'arrête pas là. D'autres enquêtes montrent une activité encore plus sinistre derrière ce groupe. Les quatre impliqués sont:
1) Le Professeur Adel Sharif,  de l'Université du Surrey en Angleterre. Sharif s'avère être ingénieur chimiste à l'Université de Surrey en Angleterre et également fondateur du réseau islamique Islamic Socialist Network (ISN) où les appels à primes cachées ont été affichés. Le blog a été immédiatement retiré après que l'information ait été découverte et rendu publique par Shariaunveiled .
2) Malek El-Assad , est un membre actif du groupe ISN d'Adel Sharif et semble être un extrémiste de Melbourne, en Australie.  Assad a posté plusieurs menaces de guerre chimique, de décapitation et plus, contre les non-musulmans. Officiellement Assad affirme qu'il n'est pas musulman, mais il administre une page appelée "Islamic National-Socialisme".
3) Amir Hossein Raisolsadat de Charlottetown, PE, Queens Country, Canada. Raisolsadat a exprimé des désirs d'assassiner des "infidèles" à l'aide d'agents neurotoxiques. Raisolsadat a promis via ses communications que les armes biologiques sont prêtes à tuer les "infidèles" et leurs enfants. Raisolsadat tient un blog appelé Pesticides AHRLS qui contenait toutes ses coordonnées. Ceux-ci ont été rapidement enlevés et changés une fois que son identité et sa connexion à ISN ait été découvertes.
4) Malik Amir Hossein est un quatrième musulman, d'un lieu inconnu, mais relié à Amir Hossein Raisolsadat (et peut-être la même personne que Raisolsadat ou Malik Assad mais sous une autre identité). Hossein tient un blog appelé chemicalweaponsindustries.wordpress.com . 
Le blog de Malik contient des articles avec titre tel que: "Quel est l'agent bio-terrorisme le plus meurtrier?" Le blog sollicite des personnes pour des "activités" et écrit sous les coordonnées : "Nous sommes partout, si vous voulez faire affaire avec nous, s'il vous plaît recherche de nos agents. Vos trafiquants de drogue locaux ou de la ville et les négociants  d'armes souterrains pourraient connaître certains de nos agents. Si vous êtes familier du commerce au noir, vous pouvez simplement traiter avec des agents du CWI, facilement et sans risques. 
Le blog de Hossein a posté une nouvelle page appelé" "projets CWI jusqu'à présent" qui énumère les armes chimiques, ainsi que leurs prix. 
Hossein tient une autre page facebook du même nom, http://www.facebook.com/ChemicalandBiologicalWeapons?ref=hl , qui a été immédiatement fermé après que ces détails aient été publiés.
___________________________________
Le Professeur Adel Sharif est probablement le fondateur du réseau social islamique ISN qui a affiché une prime de près de 1,1 millions de dollars sur la tête de blogueurs anti-djihad et sur des utilisateurs de Facebook. La prime a été cachée dans les images sur un lien obscur,  dans la page des groupes, de sorte que le texte ne serait pas montré dans les résultats de recherche. Sharif travaille dans le génie chimique de l'eau à l'Université de Surrey en Angleterre. Il est ingénieur chimique et est récompensé par plusieurs publications et articles de recherche attachés à son nom.
L'un des membres de son groupe ISN, Amir Hossein Raisolsadat, a été surpris à  se vanter sur son compte facebook de vouloir "tuer les infidèles" avec des gaz neurotoxiques (cyanogènes) et d'en faire un grand massacre.

Cette menace est à prendre très au sérieux, ce n'est pas la première fois que des musulmans élaborent des pièges meurtriers de ce type, dans le but évident de tuer un très grand nombre de personnes. Juste à titre d'exemples:
- 7 musulmans ingénieurs chimistes originaire du Pakistan, d'Arabie et de Singapour ont tenté d'empoisonner les réservoir d'eau potable de Boston.
- Deux terroristes musulmans travaillant pour la compagnie Via Rail, dont un canadien d'origine tunisienne, suspectés de vouloir empoisonner l'eau et l'air, ce qui aurait pu tuer 100.000 personnes, et ont projeté de faire dérailler le train de voyageurs Toronto - New York. 
- Un musulman marocain a cherché a empoisonner le réseau d'eau potable alimentant des complexes touristiques et des campings.
Des cas similaires ont été signalés ailleurs. 
Après les innombrables attentats, dont ceux du 11/09/2001, ceux de Londres, de Madrid ou de Boston, après l'odieuse tuerie de Wolwich, les musulmans s'organisent pour faire de plus grands massacres en Occident. Pendant que les Occidentaux sombrent un peu plus dans le profond coma dans lequel les ont mis plus de 40 ans de politique communautariste. Il est peut-être temps de réagir, il n'y a plus de temps à perdre. 
L'islam a déclaré la guerre à l'Occident, mais l'Occident ne le sais pas encore.

Religion de paix et d'amour? On se tue à vous le répéter!

Puisque tout le monde vous le dit! 
L'ONU, les grandes instances internationales, l'Union Européenne, les chefs d'Etat et les gouvernements de tous les pays, tous les "grands" de ce monde vous le disent: l'islam est religion de paix, d'amour et de tolérance.
Les musulmans eux-mêmes se tuent à vous le dire!

Et ils vous en donnent tous les jours les preuves les plus flagrantes. 


En voici quelques autres, qui mettront définitivement fin à tous vos doutes, Mesdames et Messieurs. 



Reblogué très librement depuis themuslimissue.wordpress.com
Rien ne rend plus heureux les musulmans que de haïr les autres. La grande joie de leur vie est l'attaque gratuite sur autrui, le viol, les menaces, le sang et la terreur. Et ils atteignent l'euphorie dans l'assassinat. Plus de 100.000 chrétiens sont massacrés par les musulmans chaque année dans le monde, selon les estimations du Vatican. Quand ils ne haïssent pas les non-musulmans, ils sont occupés à se haïr les uns les autres. Le don que leur a laissé leur prophète Mahomet est cette absence de toute trace d'humanité. L'ensemble de la psychologie musulmane est construite sur une frénésie, sur une obsession,  la haine. La hine de tout ce qui n'est pas comme eux. Même à l'intérieur de leur dogme, la haine de tout ce qui peut sembler être comme une différence, une "déviance", concrétisée par l'aversion que se portent mutuellement sunnites et chiits. Tout en tuant les non-musulmans, les musulmans s'entretuent depuis 14 siècles. Les musulmans ont tué 11 millions d'autres musulmans  uniquement au cours de ces 50 dernières années. Les seuls moteurs capables de les mouvoir sont le sang, la terreur et la haine.
"Et le califat islamique existe pour un but ultime: se développer, jusqu'à ce que se réalise ces versets du coran:
2.191: Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S'ils cessent, donc plus d'hostilités, sauf contre les injustes.
et 8.39/40: "Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s'ils cessent (ils seront pardonnés car)Allah observe bien ce qu'ils oeuvrent." 


.Chiites: dernières victimes du Printemps arabe

Par  sur 25 Juin, 2013

Le "printemps arabe", parrainé par les USA de Hussein Obama et par l'Union Européenne, continue à s'exposer comme la prise de contrôle suprématiste de l'islam sunnite. Pourtant, les indicateurs sont nombreux à nous prévenir sur cet islam hégémonique, depuis l'attaque du consulat US de Bengazi jusqu'aux agressions incessantes et répétées contre les minorités, en premier lieu les minorités chrétiennes. Mais également, contre les chiites, considérés par les sunnites comme des non-musulmans.

Syrie: Tant de cruauté et de souffrances infligées à cette pauvre 
et innocente petite fille, elle pleure désespérément ses parents.
Le petit bambin est enchaîné à une clôture et contrainte de 
regarder  ses  parents se faire massacrer par les djihadistes.
Cette photo a été postée il y a quelques jours, par un journal populaire syrien, Vérité syrienne. On voit la gamine attachée avec des chaînes à une clôture, obligée d'assister à l'assassinat de ses parents par des membres de l'Armée syrienne libre, cette ASL que l'Occident soutient et arme et qu'on nous présente comme des combattants de la liberté. 

En Syrie, où les étrangers sunnites jihadistes, soutenus et armés par les États-Unis, attaquent tous les non-musulmans, les chrétiens sont des cibles de choix et évident, et les rapports qui relatent les attaques d'églises,  les enlèvements de chrétiens et leurs assassinats sont nombreux. Les chiites, qui sont considéré comme de "faux musulmans", sont naturellement aussi l'objet d'attaques. Par exemple, Salafi Sheikh  Yasir al-'Ajlawni a récemment  émis une fatwa  affirmant que les musulmans doivent se battre pour renverser le président "laïc" Bachar al-Assad et une autre fatwa qui autorise, conformément à la tradition maissée par Mahomet, "capturer et avoir des relations sexuelles avec toutes les femmes non-sunnites, en nommant spécifiquementles Alaouites dont est issu ainsi que les autres branches: chiites druzes et autres. 

Et maintenant, en Egypte, où les chiites sont environ un pour cent de la population, une foule barbare de sunnites a attaqué la maison du père spirituel des chiites d'Egypte, le cheikh Hassan Shehata, le tuant ainsi que 4 de ses disciples, et en blessant des dizaines d'autres qui s'étaient rassemblés à son domicile. La foule a fait sauvagement irruption ​​dans sa résidence, a attaqué le cheikh et ses disciples avec des bâtons, avant de mette le feu à la maison.





Regardez la vidéo ci-dessous: une foule bestiale bat les hommes et traîne les corps ensanglantés du cheikh Shehata partout dans la rue. Selon le directeur général de l'Hôpital Hawamdia à Gizeh, où le leader chiite a été emmené après son passage à tabac, "lorsque Sheikh Hassan Shehata est arrivé à l'hôpital, il a semblé être frappé au cou en plus endroits et présentait des blessures dans tout le corps, ainsi que des fractures du crâne. Un autre rapport fait état ​​de "nombreuses blessures par perforation et de graves contusions".
Des témoins ont raconté  que les policiers étaient présent mais ne sont pas intervenus, comme il le font habituellement lors des multiples agressions contre les coptes et leurs églises.






Ainsi, le "printemps arabe" se révèle être une prise de pouvoir par les pires factions islamiques sunnites, celles dont le but est le nettoyage des terres de tous les non-croyants, qu'il s'agisse des chrétiens ou de toutes les aures croyances, y compris les musulmans non sunnites, non orthodoxes. 

Tout cela n'est que le prélude à la résurrection du Califat, qui est le but principal de l'islam sunnite, que ce soit pour les Frères Musulmans, très chers amis "modérés" de Hussein Obama, ou al-Qaïda. Pour que se réalise le Califat Mondial, dont le but ultime est d'instaurer sur toute la surface de la terre, la tolérance,l'amour et la paix mahométanes, dont on vient de voir tous les bienfaits. 

"Pour que la religion soit rendue à Allah et à lui seul".

mardi 25 juin 2013

Crimes d'honneur - 5/8 - Liban - Un musulman viole sa soeur, puis l'assassine pour la honte qu'elle apporte à sa famille.

Un musulman viole sa soeur, la met enceinte, puis l'assassine pour "laver l'honneur" de la famille.


Ces posts sont consacrés aux "crimes d'honneur" commis au nom de l'islam, à cause du gourou Mahomet et de son incroyable complexe de jalousie et de "pureté" de la femme musulmane, qu'un simple regard suffit à "souiller".

La raison de ces articles est que c'est une pratique qui devient courante en Europe, mais les bien-pensants rechignent comme toujours à appeler les choses par leur nom et les considérent  comme de simples fait divers.


 Un musulman viole sa soeur, puis l'assassine pour la honte qu'elle apporte à sa famille.

Rapporté par naharnet.com


Au Liban-Sud, un homme a tué sa sœur adolescente enceinte de sept mois afin de laver l’honneur de sa famille, selon les enquêteurs.
La radio Voix du Liban a annoncé vendredi que le corps de Bagdad Khaled al-Issa, 18 ans, qui présentait des blessures au couteau à la tête et aux côtes, avait été retrouvé dans la région de Wazzani. Selon les enquêteurs, elle a été victime d’un crime d’honneur, son frère Jihad, 21 ans, l’ayant tuée pour laver l’honneur de la famille.
La chaîne LBCI a annoncé que l’enquête avait révélé que la jeune fille était tombée enceinte après avoir été violée par ce même frère. "Il a avoué avoir violé sa sœur", a rapporté LBCI, ajoutant que Jihad avait indiqué qu'il était ivre au moment de "l’incident". Selon la chaîne, il avait récemment découvert ​​la grossesse de sa sœur et lui avait demandé de subir un avortement, mais elle a refusé.

Chaque année des milliers de femmes sont tuées pour des raisons liées à l’honneur familial, principalement au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Asie du Sud [toujours dans des pays musulmans]. 





En août 2011, la légidlation libanaise avait approuvé la suppression de l’article 562 du code pénal se rapportant aux crimes d’honneur. Cet article stipulait, jusqu’en 1999 que "pourra bénéficier d’une excuse absolutoire quiconque, ayant surpris son conjoint, son ascendant, son descendant ou sa sœur en flagrant délit d’adultère ou de rapports sexuels illégitimes avec un tiers, se sera rendu coupable sur la personne de l’un ou de l’autre de ces derniers d’homicide ou de lésion non prémédités."
En février 1999, cet article avait été amendé: l’auteur d’un crime dit d’honneur peut bénéficier d’une circonstance atténuante mais non absolutoire, et c’est au juge de décider de l’importance de celle-ci. Les peines sont en général allégées jusqu’à 3 ans, durée minimale de détention pour un crime.

Et les juges semblent enclin à être plutôt conciliants face à ces monstres, comme ailleurs en pays musulmans.


Voila ce qui attend l'Europe, si rien ne bouge et si on continue à donner aux musulmans les facilités d'étendre l'influence de la charia sur la société.


Deux notes secondaires sur cet horrible événement:
1. Les musulmans, pour qui l'alcool est strictement interdit, peuvent apparemment invoquer l'ivresse comme circonstances atténuantes pour justifier leurs crimes. D'une certaine manière, être en état ​​d'ébriété peut justifier la barbarie.
2. Le nom de l'assassin-violeur est ...  Jihad .