mercredi 29 janvier 2014

Retour des djihadistes partis en Syrie: attention, gros problèmes en perspective!



Les djihadistes vivant dans les pays occidentaux sont nombreux à rejoindre la Syrie pour combattre dans les rangs des groupes les plus radicaux, les plus extrémistes et les plus fanatisés. Le phénomène touche l'ensemble des pays occidentaux et révèle un des plus graves problèmes causés par la colonisation de peuplement que leurs dirigeants ont accepté depuis maintenant plus de 40 ans. On se rend compte que l'islam est incompatible avec les autres modes de vie, que l'assimilation ou l'intégration des musulmans dans le creuset démocratique n'est pas possible, que de toutes les communautés qui existent dans le monde, seules les musulmans ne se mêlent pas aux autres et au contraire, cherchent à modeler les autres à leur image ou à leur faire la guerre, guerre qu'ils dénomment Djihad, ou Guerre Sainte.  Les musulmans sont impliqués dans la plupart des attentats, conflits et guerres (larvées ou déclarées) que connait le monde aujourd'hui, quand ils n'en sont pas les instigateurs. A tel point que des mots "terrorisme" ou "violence" sont presque devenus synonymes de "musulman".

Tous ces djihadistes partis d'Europe faire leur "guerre sainte" un peu partout où l'islam fait des ravages vont revenir complètement déconnectés de tous principes moraux et prêts pour le "sacrifice". Ils sont (ou seront) probablement conditionnés pour des opérations terroristes visant à tuer les kuffars. En Europe, le danger semble être sous-estimé par les autorités dont on se demande si les discours lénifiants sont servis pour rassurer le bon peuple ou bien pour se persuader eux-même que "tout va très bien, madame la Marquise". Au Canada, on semble avoir pris conscience du danger réel que représente cette "nouvelle race de guerriers" au service d'Allah.



Petite rétrospective du djihadisme nouvelle manière, à travers cette chronique portant sur 4 des nombreux pays concernés.



Grande-Bretagne: démonstration de force des musulmans, qui clament leur soutien à la branche syrienne d'al-Qaïda(vidéo en anglais).

A Londres, des musulmans brandissent le drapeau de la terreur noire, emblême d'al-Qaïda, et crient à tue-tête leur allégeance aux criminels d''al-Qaïda en Syrie.

Pas de bol pour l'Angleterre: elle envoie ses troupes guerroyer à l'étranger alors qu'elle en a tant besoin chez elle, sur le "front intérieur" !  Le gouvernement britannique, comme  les autres gouvernements d'Europe, ne semble pas comprendre qu'avec les musulmans, ils sont assis sur une bombe à retardement. On ne peut pas indéfiniment continuer à protéger les droits de ceux qui ne veulent qu'une chose: la destruction de l'Occident. La démocratie doit avoir ses limites, c'est une question de vie ou de mort pour la civilisation occidentale.



Espagne: des ressortissants espagnols partis faire le djihad en Syrie.

De nombreux ressortissants espagnols d'origine musulmane sont partis faire le djihad en Syrie.

Les Espagnols qui partent mener le djihad en Syrie sont de plus en plus nombreux. Un constat qui a alerté les autorités qui ont envoyé des agents des renseignements à Damas pour obtenir des informations sur eux.

Un journaliste espagnol explique que "les Espagnols sont, comme d'autres pays européens, sont très préoccupés par l'afflux de leurs ressortissants en Syrie partis accomplir le djihad".

Par ailleurs, un réseau lié à Al-Qaïda a été démantelé cette semaine à Ceuta, enclave espagnole du nord du Maroc. Ce réseau avait envoyé environ 50 djihadistes en Syrie, dont certains ont commis des attentats-suicide.


Canada: rapport alarmant des Services de renseignement sur la montée du terrorisme

Les services de renseignement du Canada tirent la sonnette d'alarme "sur le nombre croissant de citoyens ou de résidents canadiens qui quittent le pays pour participer à des activités terroristes à l'étranger", selon son rapport annuel.

Le Service Canadien de Renseignement et de Sécurité (Canadian Security and Intelligence Service - CSIS) a mis en évidence le problème de la radicalisation nationale dans son rapport annuel 2011-2013.

"Les obligations légales du Canada à promouvoir la sécurité mondiale doivent être honorées, ce qui signifie que le Canada doit assumer la responsabilité des actes commis par nos concitoyens", a déclaré le CSIS dans son rapport.

Le CSIS prévient également que les citoyens canadiens qui se rendent à l'étranger pour participer à des activités terroristes peuvent "revenir au Canada profondément radicalisés".

"Le plus troublant: s'ils participent à un conflit à l'étranger ou à des entraînements avec un groupe terroriste, ils pourraient revenir en ayant acquis certaines compétences opérationnelles qui pourraient être utilisées ici [contre les citoyens canadiens] ou être enseignées à d'autres extrémistes locaux" conclut le CSIS.

Le rapport souligne que le Canada a des problèmes avec plusieurs groupes terroristes et tout particulièrement avec la communauté somalienne liée au groupe terroriste international al-Shabaab.

Lire le rapport.



Australie: les communautés musulmanes d'Australie financent les djihadistes qui combattent en Syrie.

La peur des Australiens, à juste raison: ces djihadistes, une fois de retour, pourraient mener le djihad sur leur sol.

Les Autorités australiennes sont bien naïves, ou font semblant de ne pas savoir: ils demandent aux communautés musulmanes de dire à leurs adeptes que "par leur lutte contre l'étranger, ils commettent un crime" alors que ce sont ces mêmes communautés qui finances les-dits crimes!  Le financement est fait sous couvert d'aide "humanitaire".

Pour le journaliste Matthieu Benns, du Daily Telegraph, "les recrues jihadistes australiennes partis faire le fughting [sic, néologisme fait des mots fighting - combat - et fuck que je ne traduirais pas] en Syrie peuvent rapatrier leurs compétences terroristes".

Les pages Facebook sont remplies de photos d'Australiens posant sur les champs de bataille avec des fusils et sur des chars.


En Europe, d'autres pays sont dans le même cas, comme la France et la Belgique, la Suisse, l'Allemagne, l'Autriche, la Hollande, la Suède, le Danemark, etc. Le problème majeur reste le retour des survivants en Occident, et leurs comportements et agissements futurs. 

Tous ces djihadistes partis d'Europe faire leur "guerre sainte" là où l'islam fait des ravages vont revenir complètement déconnectés de tous principes moraux et prêts pour le "sacrifice". Ils auront été probablement conditionnés pour mener des opérations terroristes visant à tuer les kuffars. 

Ils ont forcément acquis en Syrie des connaissances énormes sur la guérilla, le maniement des armes, la fabrication d'engins explosifs de toutes sortes. Il faut s'attendre à ce que ce "savoir" soit utilisé dans leurs pays respectifs, au détriment de civils innocents. Une des conséquences de l'aveuglement des dirigeants occidentaux et de leur soumission aux monarchies mafio-terroristes de la péninsule arabique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire